Environnement VUCA : La nouvelle compétence clé des CEO y compris dans les PME

Nous avons le plaisir de partager avec vous cette très intéressante application du pilotage par les flux face à un environnement VUCA par notre formateur MGCM Frédéric Gaurier.

Une bonne synthèse de planification traditionnelle, d’applications de concepts demand driven, d’utilisation du découplage, ainsi que des S&OP. Le tout, avec le souci de chercher la meilleure solution, sans a priori, tout au long de cette supply chain.

L’Environnement VUCA.

«Supply Chain» est traduit de maintes manières en français : chaîne d’approvisionnement, opérations, exécution, planification… Tout cela est vrai, et sa maîtrise relève désormais d’un domaine stratégique pour les entreprises, petites ou grandes, tant l’environnement extérieur est difficile à contrôler. Par ailleurs, les clients de plus en plus intolérants aux problèmes de disponibilité ou de livraison complexifient la fonction.

Dans les années 1990, le Général McChrystal a décrit, à l’armée américaine, le monde auquel elle devait désormais faire face ; il parle dans son ouvrage «Team of teams » de l’acronyme «VUCA : Volatility, Uncertainty, Complexity and Ambiguity ».

Il retire de l’observation et l’expérience que tout s’accélère (information, flux, événements…) et se relie ensemble d’une manière de plus en plus systématique (matériels, services, personnel, processus…).

Cette combinaison engendre la complexité qu’il faut désormais piloter. Telle une entité biologique, une chose complexe qui ne peut plus être décomposée en éléments pour comprendre comment elle fonctionne (approche analytique traditionnelle), mais il faut accepter de pouvoir seulement influencer ses effets, en changeant ses données d’entrées ou quelques paramètres clés (approche holistique et dynamique des systèmes).

Ce qui oblige pour toutes organisations de réagir rapidement et de s’adapter. C’est alors qu’ont été introduits les concepts d’agilité, de réactivité et de flexibilité.

Basé sur son expérience et son observation, le Général McChrystal explique que pour y parvenir, il faut faire descendre la responsabilité de la décision le plus bas possible dans l’organisation, en donnant à tous les moyens de comprendre la situation dans laquelle il se trouve, et en créant de la confiance entre toutes les expertises qui collaborent.

Sa recette, appliquée aux unités polyvalentes de l’armée américaine, a démontré un tel succès qu’elle a tôt fait de se décliner dans les pratiques managériales civiles depuis les années 2000.

La compétence clé des CEO.

L’environnement dit « VUCA» se caractérise par trois éléments clés : un défi à relever (la complexité), la solution pour les équipes (l’adaptabilité) et une clé de succès (la confiance bâtie via un but commun).

La culture et l’expérience classique du CEO commercial, technicien, financier, stratège ou leader charismatique ne suffisent plus pour réussir dans un environnement en mutation perpétuelle.

Au-delà de la stratégie et de l’innovation produit, c’est la gestion des flux et des compétences qui est devenue l’atout clé des organisations qui réussissent.

Pour assurer durablement la rentabilité des opérations, l’approche directe par la réduction des coûts n’est pas une solution pérenne. La priorité doit être à tout prix donnée à la réduction des délais et la protection du flux de livraison client, afin de collecter les liquidités qui en découlent.

Ensuite, bâtir et franchir en permanence, dans les deux sens, le pont entre stratégie et exécution devient crucial pour piloter en environnement incertain. Réconcilier constamment le passé, le long et le court terme permet de s’adapter aux différents types de variabilités.

En résumé, le nouveau CEO en environnement VUCA doit désormais dompter simultanément les 3 zones de prise de décision : le cerveau, le cœur et les « tripes ». Il doit maîtriser l’approche systémique de l’entreprise, à savoir, les informations, les flux, les connaissances et les processus.

Découvrez le cas d’école de l’entreprise Otrada et les résultats exceptionnels obtenus du fait de la compétence Supply Chain portée par son CEO dans l’article complet : La nouvelle compétence clé des CEO y compris dans les PME

Soyez au courant des dernières actualités du secteur :